GO SENS GO!

Comme la majorité des Canadiens, j’ai grandi en apprenant à aimer le hockey. Et comme la majorité des francophones du coin, c’est par un fan des Canadiens de Montréal que j’ai été élevé. Guy Lafleur a été l’une de mes premières idoles sportives. Et on s’entend que la fin des années ’70 était une belle période pour la Sainte-Flanelle.

En grandissant, je suis demeuré fan de l’équipe. Il y a eu des creux, mais surtout une Coupe dont je me souviens bien, en 1986. Mais au début des années ’90, alors que le CH remporterait bientôt sa 24e Coupe Stanley, un événement important est venu secouer ma réalité-hockey. Je trouvais depuis longtemps qu’il était absolument ridicule que la capitale du pays du hockey ne comptait pas d’équipe dans la LNH. Mais voilà qu’en 1992, les Sénateurs d’Ottawa one foulé la glace pour la première fois depuis 1934. (L’expansion de la ligue incluait aussi la création du Lightning de Tampa Bay) J’étais tellement content que cette injustice allait être réparée que je me suis tout de suite rangé derrière cette équipe. Lire la suite

Publicités

Cré moé, j’y crois pas…

Récemment, j’ai eu une conversation avec une éducatrice à qui j’ai dû expliquer que, contrairement à ce qu’on lui avait enseigné, un athée n’est pas une personne qui « ne croit à rien, n’a pas de morale… » J’ai pu déduire que cette croyance lui avait été enseignée par le prêtre de sa paroisse. Ça ressemble pas mal à une stratégie de marketing, comme si l’institution religieuse (Coke) tentait de convaincre le client que l’athéisme (Pepsi), c’était la plus basse forme de l’humanité. Et quand on se sent obligé de « vendre » sa religion, ce n’est pas forcément un bon signe.

Lire la suite