Le privilège… le maudit privilège!

J’commence à croire que ça ne finira pas. Que y’a pas de boute à la bêtise humaine… Pourtant, j’ai cru longtemps que le bon sens finirait par prendre le dessus. Mais c’est devenu difficile d’y croire encore.

La plus récente tache indélébile sur notre tissu social, c’est la saga Brock Turner. Turner est un violeur californien qui était passible de 14 ans de prison, mais n’a reçu qu’une sentence de 6 mois (!!!) et est sorti, hier après avoir servi 3 mois. QUOIIII?????

Évidemment, je ne crois pas que les longues incarcérations soient la solution miracle à tous les crimes. Mais j’espère que je ne suis pas seul à croire que ce criminel s’en tire ridiculement bien. Il a été pris dans l’acte de viol par deux autres hommes qui ont eu le courage et la décence humaine d’intervenir et de le capturer.

Alors pourquoi s’en est-il sorti aussi facilement? Parce qu’il est un athlète de haut calibre, parce qu’il est un homme blanc aux États-Unis, parce que la victime est une femme. Parce que le juge était lui aussi un homme blanc. Le cas suinte le privilège. C’est dégoûtant! Et c’est de plus en plus difficile à avaler…

Un athlète de haut niveau peut se permettre toutes sortes de comportements criminels, et s’en tirer très facilement. Parce que l’élite, les riches, les vieux hommes blancs qui prennent les grandes décisions et qui contrôlent les grosses piasses, ils trouvent ça important de protéger les pôvres p’tits athlètes qui les divertissent.

Être majoritaire, se retrouver, socialement et historiquement, en position de pouvoir, semble conférer à trop de décideurs une survalorisation de leurs propres intérêts, et de ceux de leurs semblables, au détriment des minorités qui mériteraient pourtant leur attention et leur justice.

Les femmes victimes de viols ou d’agressions sexuelles continuent d’être blâmées par les juges, tellement imbus de leur trône qu’ils en oublient tout semblant de justice. Les Noirs sont démesurément victimisés par un système policier et judiciaire, surtout aux États-Unis, parce que l’establishment blanc a peur de perdre une part de son privilège si on osait traiter tout le monde de façon juste et équitable!

Même les unilingues anglophones du Nouveau-Brunswick, tellement convaincus de souffrir d’injustices profondes aux mains des francophones, sentent le besoin de former d’innombrables associations pour protéger leurs droits. Ce qu’il y a de pathétique là-dedans, c’est que les membres de ces groupes ne voient même pas le ridicule de leurs positions. Dans une série de tweets, Redmond Shannon a su présenter des statistiques qui brossent un portrait dénué d’émotions, qui pourrait faire taire ces lamenteux, si seulement ils voulaient entendre quelque vérité que ce soit…

Mais n’allez surtout pas croire que la position de privilège est l’apanage seul des anglophones. Y’a des francos qui jouissent de profils avantageux et qui baignent parfois tellement dans leur privilège qu’ils ne peuvent même pas comprendre que des opinions différentes des leurs peuvent avoir quelconque valeur… Pathétique!

Mais c’est là le propre des privilégiés – ils baignent tellement dans leur position avantageuse qu’ils ne peuvent même plus concevoir que d’autres réalités existent. Chaque fois que l’on tente de leur faire comprendre leur fermeture d’esprit, ils semblent choisir d’ignorer, ou incapables d’entendre le message. Mais nous ne pouvons pas arrêter d’essayer.

Il faut dire les injustices, les décrier. Il faut s’insurger, se révolter. Il faut être écoeurés! Et surtout, il faut que les quelques éclairés qui font partie des privilégiés se tiennent debout et ramènent les leurs à l’ordre. T’es un homme en présence d’autres hommes qui sifflent après une femme? Dis-leur que c’est inacceptable et imbécile. T’es un blanc qui est en présence d’autres blancs qui traitent un non-blanc de façon inférieure? Dis quelque chose! T’es un anglophone qui en entend d’autres accuser les francos de voler leurs jobs? Envoie-les donc chier!

T’es un juge qui doit rendre une décision dans un cas de viol? Laisse donc la justice prendre sa vraie place!

Dans le fond, ce qui faut… c’est qu’on soit tous de bons humains! Et qu’on traite les gens de façon équitable, décente et humaine. C’est vraiment trop demander?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s